Créer un site internet

Château Duckett's grove

 
 

Duckett’s grove est un château en ruine dans le comté de Carlow en Irlande. Étant donné qu’il s’agit d’un article paranormal, je ne vais pas rentrer dans les détails concernant la partie historique de celui-ci.

 Ce château donc le nom a été attribué par l’ancien propriétaire Thomas Duckett est arrivé dans le conté de Carlow en 1695 et a acheté un terrain où il fit construire une maison de campagne. La construction fût terminée en 1745 sur un domaine de 12 000 Acres, la structure a été conçue dans un style géorgien sur deux étages et un sous-sol. Il fut transformé entre 1818 et 1830, en véritable château, souhait de la famille au fur et à mesure de l’grandissement de cette dernière et de son importance dans le comté.

 Au milieu 1820, sous les ordres de John Dawson Duckett, un architecte, remanie le style initial pour un style Néo-gothique, style visible de nos jours. On peut aussi apercevoir une tour, des tourelles de forme carrée, ronde ou octogonale et un jardin contenant diverses plantes et arbres entretenue par des jardiniers. Il faut savoir qu’avant la division des terres du domaine, il fallait 11 jardiniers pour entretenir les nombreux jardins. 

 Après le décès du dernier membre des Ducket, William Duckett en 1908, du fait de l’absence d’enfants, sa seconde femme ne pouvait pas s’occuper du domaine, elle l’abandonna donc en 1916 et s’installa à Dublin. Le domaine fut géré par un agent et des agriculteurs locaux jusqu’en 1921.

Pendant la guerre d’indépendance, il servit de base à un groupe de l’armée républicaine d’Irlande nommé IRA, à des fins d’entraînement et dans le respect le plus total des lieux.

Pour finir, le domaine sera géré par le « Land comission » en 1930, de son nom complet Irish land comission, créée par la couronne Britannique en 1843 pour enquêter sur l’occupation des terres en Irlande. Ils ont divisé et vendu certaines parties du domaine, pendant ce temps le bâtiment est resté vide.

Il fut malheureusement détruit par un incendie dans la nuit du 20 avril 1933, la cause est toujours indéterminée. Des habitants signalent qu’un incendie mineur a eu lieu en ville avant celui du château et commencèrent à faire courir des bruits sur certains habitants. Je ne m’attarderais pas sur ces bruits de couloirs qui sont sans importance.

Depuis 2005, le conseil du comité de Carlow (l’autorité responsable du gouvernement local du conté de Carlow) a acquis Duckett’s grove et à commencer la restauration des deux jardins clos, qui fût ouvert au public en septembre 2007.

Mais cet endroit bien que représentant une architecture magnifique, cache aussi des histoires paranormal et c’est ce qui nous intéresse ici. On parle tout d’abord d’une banshee qui serait une le fantôme d’une femme ou d’une fée qui s’attache à un endroit, une famille ou une propriété après qu’une malédiction lui a été infligée. Il faut savoir que d’après la légende irlandaise, chaque famille posséderaient une banshee qui serait une sorte de gardienne annonciatrice de mort imminente. Sa présence après la mort de la famille Ducket pourrait être expliquée par le fait que ne sache pas ce qui se passe pour la banshee quand le dernier membre de la famille qu’elle accompagne meurt. Suivant la légende une banshee serait en réalité une fée donc faisant partie du petit peuple, il est donc impossible que ce soit le fantôme d’une femme, ce qui réfute la théorie ci-après. Il est donc peu probable aussi que la Banshee soit à l’origine des bruits et de voix donc la légende parle, car elle n’adresse qu’un cri aigu pour annoncer une mort.

William Ducket aurait selon l’histoire vécue une histoire d’amour secrète avec une jeune femme, décédée tragiquement sur la propriété après une chute de cheval. La mère de la jeune fille aurait maudit William, sa famille, sa maison et ses biens. Cette malédiction aurait piégé le fantôme de la jeune femme dans ce monde, ce qui expliquerait les sons et bruits étranges qui proviendraient du sommet de la tour. La jeune femme se serait donc transformée en Banshee, comme je disais ce n’est que peu probable puisqu’une banshee est en réalité une fée. D’autres faits paranormaux sont relatés dont un mettant à l’honneur l’ancien propriétaire William, qui reviendrait sur un cheval en calèche qui serait visible dans les jardins, mais évidemment aucune vidéo, photos ou témoignage direct n’ont pu être trouvés. 

 Il n’y a pas d’autre fait paranormaux connue sur le lieu. Pour une fois dans cet article, il n’y a pas de version différente de cette histoire, en effet à part quelques incohérences comme la banshee, les faits paranormaux présents dans ce lieu sont sensiblement les mêmes selon mes recherches.

Après avoir visionné des enquêtes paranormales du lieu ainsi qu’après-lecture de compte-rendu d’enquêtes, les phénomènes aperçus sont quasiment toujours les mêmes. Des grognements sont entendus, des bruits de chaînes. Dans ce même rapport, il est dit que la partie vidéo où on peut entendre ses phénomènes aurait disparu. Dans les vidéos rien de spécial hormis quelques déclenchements de K2 qui peuvent s’expliquer tellement facilement qu’on ne peut en tenir compte.

Concernant les bruits, il faut savoir que la bâtisse est en ruine, elle n’a plus de toiture et plus de fenêtre, elle se trouve aussi au milieu de nulle part, dans ce cas présent, il est très possible que ses phénomènes soient expliqués par le vent qui s’engouffrerait dans les ruines.

Il faut savoir aussi que la bâtisse est aussi au cœur de multiple tournage pour des films et documentaires paranormaux. Ce qui on le sait tous engendre beaucoup d’effet médiatique, il est donc possible que les phénomènes paranormaux soient légèrement exagérés. Je n’ai pas pu trouver de photos ou de vidéos sur la Banshee, ni aucun phénomène cité ci-dessus.

Pour finir, une histoire intéressante et à peu près cohérente comparée à certains lieux, dans ce château, mais peu d’information. Comme toujours chacun se fera son idée sur le sujet.

Date de dernière mise à jour : 17/10/2022