Créer un site internet
Séquence paranormal

Edinburgh castle

Dominant la ville au sommet de la rue High Street en Écosse, se trouve une imposante muraille de granite appelée « Castle Rock », formée après l’éruption d’un volcan il y a plus de 340 millions d’années.

 

Crédit photo: Moncrief

Sur cette muraille se trouve le château d’Édimbourg, donc de nombreuses histoires de fantômes en découle. Il fut utilisé par les militaires pendant 300 ans, puis devient un monument national en 1840. Actuellement une seule partie de ce château est resté aux mains des militaires, il s’agit uniquement d’un espace administratif.
L’origine du château n’est pas claire, la première colonisation du château date du 12e siècle par David, 1er fils de sainte Marguerite d’Écosse. Les archéologues n’ont pas réussi à établir à ce jour la date exacte de la première colonisation humaine.

En tous les cas, il était dit que de part sa position, celui qui détenait le château régnait sur Édimbourg et donc sur l’Écosse. Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle ce château fut le plus assiégé de toute l’Écosse.
De 1296 à 1341 le château passa entre plusieurs mains anglaises et Écossaise. En août 1650, le château tombe entre les mains anglaises, même si entre 1688 et 1746 les Écossais tenteront de reprendre celui-ci à de multiples reprises, mais en vain. Les Anglais alors occupant du château disposaient d’une force militaire importante.

À la fin du XVIIIe siècle au début du XIXe siècle, le château sera utilisé pour la détention des prisonniers militaires provenant des nombreuses guerres. C’est à la suite de cela qu’il deviendra monument nationale, car il sera jugé inadapté pour les prisonniers.

Il est indiscutable que de par son histoire, les phénomènes paranormaux pourraient être conséquent. En effet, les morts ont été nombreux pendant les guerres, mais aussi parmi les prisonniers qui de part les conditions de vie, la malnutrition, la maladie ou les tortures mourraient en ce lieu et donc les âmes pourraient hanter les murs de ce château. 

Beaucoup de zones du château sont concernées par ses phénomènes de hantise, mais la zone principale reste le donjon, qui fut le lieu où les prisonniers furent entassés.

Les phénomènes les plus auditifs se basent dans les donjons du château. Des voix ou plutôt des plaintes des anciens prisonniers se feraient entendre. Des visiteurs disent aussi s’être sentis bousculés lors de la visite.
Quelques centaines d’années après, fut découvert les tunnels du château. Afin de pouvoir en définir la longueur, il fut décidé d’envoyer un joueur de cornemuse (la cornemuse étant un instrument donc le son peu s’étendre très loin et étant aussi un emblème du pays). La mission du jeune joueur de cornemuse était tous simplement de jouer dans les tunnels, permettant à ceux restés en haut de suivre auditivement la progression de celui-ci. Malheureusement, le jeune joueur disparut et ne fut jamais retrouvé malgré de nombreuse recherches. Il est dit que par une nuit calme, on peut entendre jouer de la cornemuse et qu’il s’agirait du jeune joueur.

Un autre fantôme joueur d’un instrument hanterait les lieux. Un joueur de tambour se présenterait sans tête à certains visiteurs. En revanche celui-ci ne se présenterait que lorsque le château est en danger, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps. Il est difficile de trouver des informations sur ce joueur de tambour. Personne ne sait pourquoi il est là et quel est son rapport avec le château.

Une présence canine serait aussi visible, il s’agirait d’un chien noir qui serait en lien avec le cimetière des chiens présent au château. Ce cimetière canin a servi à enterrer les chiens de soldats et beaucoup pensent que le fantôme du chien noir serait un des chiens enterrer.

L’histoire parlerait d’une sorcière nommée Lady Janet Douglas. Cette femme sœur d’Archibald qui fut le 6? conte d’Angus (province médiévale). La famille Douglas était détestée par le roi Jacques V, beau frère d’Archibald. Janet Douglas fut brûlée sur les terres du château. Beaucoup de personnes présentent resteront persuadées qu’elle eut était accusée injustement et nombreux seront les témoins de ce bûcher qui resteront silencieux. Il est dit que le fantôme de cette femme hanterait ce château, mais aussi un autre château écossais où elle vécut. Son fantôme serait appelé la dame grise.

Une « enquête » de grande envergure a été menée en 2001 par le Dr Richard Wiseman psychologue. Il fit venir des participants qui ne connaissaient pas l’histoire du château. Il demanda à ses personnes de se positionner à différents endroits stratégiques du château et les laissa seuls. Lors du débriefing les personnes qui diront avoir vécu des phénomènes paranormaux, auront étaient les personnes présente dans les partis dites « hantés » du château. Je ne suis pas sûr qu’il existe un rapport audio, vidéo ou écrit à ce sujet, malgré mes recherches, je n’ai trouvé que de minces articles, sans fondement.

En revanche, une fois de plus aucune preuve concrète sur le sujet. Il ne faut pas oublier que le château, mais aussi l’ensemble de la ville d’Édimbourg est devenue touristique et que ce côté frisson paranormal est recherché par nombre de visiteurs. Des « Ghost tour » sont même organisés. Il s’agit d’une tournée guidée à travers la ville, où un guide vous explique les différentes histoires de la ville et de ses fantômes dans une ambiance obscure et mystérieuse. Il y a aussi énormément de lieu touristique donc le thème reste le paranormal.
En conclusion, beaucoup de phénomènes paranormaux, mais peu de preuves se profile à nos yeux. Est-ce les esprits, fantômes ou toutes formes paranormales qui ne se montrent qu’en privé ? Est-ce que notre avancée technologique ne nous permet pas de capter ce genre de phénomènes ? Ou peu être que le paranormal est simplement dans notre imagination ce que je n’ose espérer bien sur, sinon où serait le plaisir de conserver cette curiosité qui anime les passionnés de paranormal comme nous ? 
En attendant, l’Écosse reste un pays aussi mystérieux que magnifique qui conserve ses secrets.

Date de dernière mise à jour : 22/02/2021