Créer un site internet

Loveland Castle

Direction les états unis et précisément l’Ohio pour cet article. Un château qui serait toujours considéré comme hanté. Le château le Loveland de son vrai nom le château Laroche se trouve sur la rive de la rivière « Little Miami » au nord de la ville de Loveland dans l’Ohio aux USA.

Il fut construit par le chef d’un groupe de scouts, également vétéran de la Première Guerre mondiale, mais aussi et à la base le plus ancien notaire de sa région, j’ai nommé Harry Delos Andrews. Il construit son propre château en 1920, sur un terrain qu’il obtient grâce à un concours. Il nomma son château d’après l’hôpital militaire normand du château Laroche au sud ouest de la France où il fut stationné lors de la première guerre mondiale.

Pour sa fabrication qui dura quand même cinquante ans, il se servit des pierres de la rivière « little Miami » et lorsque cette ressource fut épuisée, il se servit entre autres de briques moulées avec du ciment.

En 1981, Andrews décède de la méningite et lègue son château au groupe de boy-scouts qu’il avait crée et nommé jadis « les Chevaliers de la piste dorée ». Une rumeur tourne sur sa mort, en effet, il aurait été placé à la morgue pendant deux jours avant l’autopsie. Après avoir remarqué des saignements lorsque les légistes tentaient de prélever des échantillons bactériens, les médecins ont décidé de tenter une expérience. Ils injectèrent de l’adrénaline directement dans le cœur de ce dernier. Andrews se réveilla à la suite de cette injection, aveugle, paralysé et ne disposant pas plus de deux jours à vivre d’après les médecins. Après quelques jours, il défia les lois de la médecine et récupéra complètement de sa maladie. Grâce à des transfusions de sang riche en anticorps, Andrews aida d’autres malades à survivre à la méningite avant de rejoindre l’effort de guerre en tant que médecin au château Laroche, en France.

Loveland Castle (9)

ConlonTT, Public domain, via Wikimedia Commons

Chateau Laroche interior 2019a

Antony-22, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Bien sûr, à la lecture de ses quelques lignes, vous me direz qu’il y a des incohérences et je suis d’accord. Les événements cités ci-dessus ne sont pas logiques chronologiquement. Eh bien, ce sont les différentes informations qui tournent sur le web, mais plus précisément sur le site officiel du château (il y a une odeur d’argent là-dessous!!!). 

Une autre version qui me paraît au premier abord plus cohérente dit que celui-ci a subi un accident anormal, puisqu’il se serait immolé par le feu lorsqu’il cuisinait dans le château. Il serait décédé deux semaines plus tard de ses blessures. Je pense que c’est plutôt cette version qu’il faut simplement retenir.

Pour clarifier les choses, Andrews homme plutôt solitaire, à vraiment était vétérans de la Première Guerre mondiale et à vraiment était posté à l’hôpital du château Laroche en France, en tant qu’infirmier si mes informations sont exactes, c’est à son retour aux états unis qu’il a construit ce château et lui a donné le nom de château Laroche (« Rock castle » en anglais). Il a ensuite aussi créé son groupe de boy-scouts. Personnellement, la part la plus irréelle vous en conviendrait est son retour à la vie, j’ai du mal à croire qu’au bout de deux jours dans une morgue, le cœur à l’arrêt, il ai pu revenir d’entre les morts et de surcroît se remettre totalement sans problème de sa maladie, puis de reprendre une vie normale.

Ce château est aussi un musée, il comporte des pièces de collection de bibelots et de pièces médiévales. Il serait aussi présenté une armure de chevalier de taille réelle et pour finir des trônes qui permettent aux visiteurs de jouer les rois l’espace d’un instant.

Andrews aurait aussi construit une pièce secrète qui n’aurait été découverte qu’après son effondrement des années après la mort de son propriétaire. L’organisation de jeunesse (appeler auparavant boy-scouts) aurait toujours en charge ce château et aurait profité pour le remettre en état et terminé totalement l’œuvre de son propriétaire.

Concernant les phénomènes paranormaux, peu d’information est relatée. Durant la vie du propriétaire, il parlait d’un fantôme d’un chevalier normand qui viendrait à sa porte après la tombée de la nuit. Il est dit que ce fantôme serait rattaché à l’un des artefacts médiévaux qui ont été apportés d’Europe et qui sert encore à décorer le château. Une autre présence est appelée « casper poltergeist » qui ferait bouger des objets et frapperait aux portes, il crée aussi des vertiges aux visiteurs. Il est dit que cet esprit a alerté les membres des chevaliers lors de potentielle tentative de cambriolage, mais aussi aurait signalé des problèmes d’ordre technique dans le château. En effet, une porte se serait mise à claquer toutes seules, lorsque les membres du château ont vérifié ce qu’il se passait et pourquoi cette porte avait claqué, ils remarquèrent que la fosse septique était sur le point de déborder ce qui aurait été catastrophique pour le jardin. Est-ce un hasard ou est ce qu’il s’agissait d’un courant d’air ? L’histoire ne le dit pas.

 

Il est aussi sujet de fantômes d’enfants qui seraient morts dans un incendie avant qu’Andrews soit propriétaire du terrain. Des jeunes, lors de soirées pyjamas nocturnes tentaient de communiquer avec les esprits des deux enfants et un médium aurait pu identifier un garçon de 13 ans et de sa sœur de 7 ans.

Chateau Laroche interior 2019e

Antony-22, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Chateau Laroche 2019a

Antony-22, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

Un autre fantôme serait rattaché à la terre, ce serait une femme qui serait morte dans une explosion d’alcool de contrebande dans une caverne pas loin du site. Il est dit qu'Andrews aurait entendu une forte explosion, il se serait rendu vers l’alambic et aurait trouvé une femme écrasée par celui-ci. Depuis lors, une femme aux cheveux longs, habillée en robe est aperçue se promenant le long de la rivière et dans le jardin du château. Un esprit aurait vécu également dans un saule, en forme d’œuf aux yeux rouge brillant qui aurait disparu à la suite de l’abatage de cet arbre au milieu des années 1970. Il est dit que ça aurait pu être un hibou, mais des phénomènes étranges se seraient produits. C’est dur à prouver, car l’arbre n’est plus là.

Les invités rapportent des expériences terrifiantes avec une énergie plus sombre dans le donjon, qui était la zone de stockage des conserves et légumes d’Andrews. Aujourd’hui, il semblerait abriter des entités qui grognent et qui se chargeraient d’effleurer les visiteurs de temps à autre.

Pour finir, un dernier fantôme aurait rejoint le château. Celui du propriétaire en personne. Il bougerait les objets qui seraient placés sur le lit. On retrouve aussi des lustres qui se balancent, des ombres, des bruits de pas, des voix et une chaise qui basculerait.

Bien sûr, comme toujours il n’y a aucune preuve concrète de ses phénomènes, qui sont relatés aussi pour certains par le site officiel du château. Est-ce la vérité ou y a-t-il encore une fois de plus un intérêt commercial à ses fantômes ? C’est difficile de s’exprimer sur le sujet et je laisse comme toujours le soin à chacun de faire sa propre idée.

 
 

Date de dernière mise à jour : 12/06/2022

×