Les gargouilles

 
 

Nombreuses sur les constructions principalement chrétiennes, les gargouilles sont des statues en forme de monstres apparût au XIIe siècle avec l’essor du style Gothique. La cathédrale de Leon voit apparaître les premières gargouilles vers 1220. Au tout début de leurs apparitions, elles sont composées de deux parties, d’une rigole pour l’évacuation de l’eau et d’une partie recouvrant cette dernière. Ses gargouilles ont une fonction de gouttières, en effet lors de chutes d’eau, elles évacuent l’eau des nombreuses toitures qui forme les ouvrages le plus loin possible des parois de pierres.

Au cours du XIIIe siècle, les architectes décident d’augmenter le nombre de gargouilles et les affiner afin de diviser la quantité de chutes d’eau qui tombe en trop gros débit et risque d’endommager les murs des parties inférieures. Il en profite aussi pour les rendre un peu plus agréables visuellement.

Les gargouilles comme la plupart des sculptures chrétienne ont une signification, elles ont un rôle de gardienne du bien. Elles protègent les cathédrales ou églises des forces du mal en les rejetant en même temps que l’eau de pluie qui a des vertus purificatoires dans le christianisme.

Il ne faut pas confondre les gargouilles avec les chimères, des sortes de créatures grotesques qui ont été ajoutées après le Moyen Âge dans certaines cathédrales. Ses créatures bien que ressemblante aux gargouilles n’ont pour une fois qu’un effet décoratif.

Je ne sais pourquoi, mais même si je ne suis pas un grand fan du monde Chrétien, ses créatures ont toujours attiré ma curiosité. Malgré une apparence qui laisserait à penser qu’elles font partie du mal, c’est le contraire, elles représentent le bien et donnent un visage intéressant à la bâtisse où elles sont placées.

Date de dernière mise à jour : 27/11/2022